¿ Je ne me comprend pas ¿

Je me comprend pas pis je trouve ça lourd. Je trouve ça lourd de ne pas comprendre cette petite boule de rage, ou d’émotions incompréhensible qui m’envahit. Je ne comprend pas pourquoi je ressens tout ça non plus. Je me sens pas dépressive, ou à limite à s’ouvrir les veines, non c’est pas ça qui s’passe en dedans d’moi. C’est un sentiment qui m’envahit, jour et nuit, qui ne cesse de me faire douter de moi, comme si je n’étais jamais à la hauteur des attentes des gens qui m’entourent. Je trouve ça lourd, lourd de devoir supporter ça pis de ne pas avoir nécessairement quelqu’un à qui raconter cette bizzare de sensation.
Je ne me comprend pas, ce n’est pas moi ça, ce n’est pas moi de se regarder dans un miroir et de me dire pourquoi ressemble ai-je à ça? Pourquoi ai-je ce physique-là? Pourquoi, pourquoi toutes ces inquiétudes-là par rapport à moi. Pourquoi ai-je l’impression de tout faire et qu’au finale je n’en sors rien de positif? Pourquoi donne t’ai-je tout pour les gens qui m’entourent, les gens que j’aime et je ne ressens aucune compassion? J’ai mal, mal de voir à quel point je me haï et à quel point la vie en devient lourd de se sentir comme ça chaque minutes, secondes ou même millième de seconde.
En fait, il n’y a probablement pas juste ça… j’ai l’impression de fournir trop pour ce que je suis capable de donner. Comment expliquer que déjà, rendue au mois d’Octobre, je me sens comme si je n’y arrivais plus, comme si mes forces, mon énergie étaient déjà tous à zéro. Je ne suis pas entrain de dire que la vie est merdique, non, certainement pas, la vie vaut la peine d’être vécue, mais jusqu’où ? Jusqu’où nous enverra-t-elle des épreuves? Quand cessera-t-elle? Il y a un moment où tu n’arrives plus à encaisser malgré l’immense volonté de vivre comme si tout se passait à merveille. Malheureusement, il arrive un temps où tout me semble trop, où je n’y arrive plus et le voilà malgré la honte a le dire. Vous me demanderez probablement pourquoi et je vous répondrai tout simplement que je pense en avoir fait vivre assez aux autres, alors, maintenant, je les épargne de cette épreuve.
Pourtant, je ne suis pas quelqu’un de si compliqué comme je puisse le paraître. Je ne demande pas la lune pour être heureuse, je demande des gens sincère, du réconfort ainsi que de l’amour. 

Publicités
¿ Je ne me comprend pas ¿

À toi, l’gars qui est parti. 

Te rappelles-tu de la fille à qui tu souriais comme un fou? Te rappelles-tu de la fille à qui tu disais combien tu l’aimais, mais surtout tout ce que tu voulais faire plus tard avec elle? Te rappelles-tu de la fille qui t’écoutais même malgré ses problèmes? Te rappelles-tu de la fille qui te serrais dans les bras tellemebt fort pour pas que tu partes? T’en rappelles-tu? Certainement que tu t’en rappelles, mais cette fille ne t’appartient plus, car tu as mis fin à tout ça.

À présent, tu fais comme si tu t’en fous, comme si la vie sans elle va tellement mieux, comme si elle n’est plus rien pour toi. Tu fais ça, mais au final c’est loin d’être ce que tu penses. Tu fais ton homme fort, mais, honnetement, tu souffres. Tu souffres sauf que perdre la face n’est pas une de tes options puisque ton égo est bien trop important. Ce que tu ignores par exemple, c’est qu’elle aussi possède une égo et elle ne mérite surtout pas d’être sali par toi.  C’est bon, tu dis que tu l’aimes pu, que tu as passer à autre chose, mais jamais tu n’auras le droit de dire des méchancetés à son propos. Tu es supposé avoir beaucoup de respect envers cette personne.

Tu sais mon gars, je vous ai vu aller ensemble, tu l’aimais, ça j’en doute pas, tu étais bien avec elle, mais est venu un temps où tu ressens le besoin de vivre pis c’est ben normal. Je veux juste te dire que pendant qu’tu fais croire aux autre que tes bien pis qu’elle est démoli, ben elle s’en remet peu à peu pis c’est l’jour où ton nom ne fera même pu parti de son vocabulaire qu’tu vas souffrir comme elle a souffert. Je le sais que tu penses le contraire, que pour toi c’est ben mieux demême, mais un jour ça va te rattraper, j’te promet. Ta toujours été comme ça, tu ne voulais jamais régler les problèmes auxquels tu devais faire face avec elle, tu acquiessais et tu mettais tout de côté, exactement comme tu fais présentement.

Depuis que tu l’as laissé, pour toi ça va, tu as tout mis ça de côté comme tu as l’habitude de faire, tu fais comme si c’était pas très important, mais viendra la jour ou tu seras plus capable se vivre avec ce mal qui va t’emparer l’esprit, la façon dont tu l’as laisser, tout ça, ben tu pourras plus faire comme si de rien était parce que ça va te ronger de l’intérieur. Peu à peu, tu vas t’en vouloir d’être parti pis d’avoir faite le cave avec elle pis  il sera probablement trop tard pour toi mon gars. J’essaie juste de te faire réaliser à quel point elle t’aimait, mais qu’ta tout abandonner  parce qu’elle était dans une mauvaise passe, mais surtout que présentement tu crois bien aller, mais tu fais juste t’en convaincre. Un jour, il sera trop tard pis le regret te feras encore plus mal, j’te jure. Tu peux ben faire paraître ce que tu veux, mais moi, j’le sais qu’tu as mal, pis ben raide à part de ça.

 » I try not to miss you, I try to let go, but in the end, you’re always in my mind.  »

À toi, l’gars qui est parti. 

À mon tour de vivre.  

C’est étrange comme sentiment, mais je ne t’aime plus. Quand je te croise, je n’ai plus ces papillons qui me déchire le ventre ou encore ce sentiment d’être accrochée à toi. Non, je ne l’ai plus ça, c’est terminer. Tu m’as faite pleurer quand j’avais besoin d’être consolée, tu m’as oublier quand j’avais besoin que tu sois là pour moi. Au faite, t’étais pas là. 

Aujourd’hui, tu n’es plus là. C’est drôle, car j’ai un vide, mais quand j’y pense tu ne l’as jamais comblé, alors pourquoi j’ai souffert autant de te voir partir?  Je ne sais pas, mais s’il y a bien une chose dont je suis certaine, c’est que tu ne me mérite pas. Je t’ai trop aimé pour le peu que j’avais en retour et c’est alors pour ça, que lorsque ça allait plutôt mal, tu prenais la fuite ou encore tu t’excusais, mais tu ne changeais rien. Ça, je l’ai compris. Je l’ai compris à force de souffrir, je l’ai compris à force d’être mise de côter par la personne qui, selon moi, m’aimait de façon indescriptible, mais faut croire que je me suis trompée. 

Je vais bien. Je vais bien, car de ton côté tu es heureux et tout ce dont je souhaitais, c’était ça: ton bonheur. Je ne suis pas une fille comme les autres qui te détesteras pour le mal que tu m’as fait, qui dira des saletés sur toi, non, car malgré tout, j’ai le plus grand respect du monde envers l’homme que tu es. C’est vrai, je ressens des émotions envers toi que je n’avais jamais ressenti auparavant. Oui, tu m’as fais de la peine comme personne ne m’en a fait, mais ça n’enlève rien à l’image que j’ai de toi. Je te connais assez et jamais je n’aurais pu croire que tu aurais été si méchant envers moi et c’est alors pourquoi il y a des choses qui, pour moi, semble difficilement pardonable. 

J’espère que tu auras la chance de le lire, je l’espère, car tu verras bien que tu as manqué ta chance. Tu as manqué ta chance d’être avec quelqu’un qui malgré tout, t’aimais plus que la terre, mais tu as fais le choix de partir et je ne t’en veux pas.  Je te souhaites de tout coeur de rencontrer quelqu’un qui saura faire autant que j’ai pu en faire pour toi. C’est probablement à ce moment-là que tu regretteras d’avoir laissé cette chance te glisser entre les doigts. 

Alors je te dis bye et je te souhaite que le meilleur. 

À mon tour de vivre.  

Laisser aller ce qui te rend malheureuse.

Ce soir, tu dois probablement encore être entrain de repenser à tout ce que tu as vécu de si beau avec lui, à toutes ces belles promesses qu’il te faisait, à toutes vos fous rires ou encore à toutes ce que vous aviez prévu de faire ensemble plus tard. Je le sais, pis je te comprend, c’est pas facile, mais ça passe, ça je te le dis pis crois moi s’il te plaît. S’il y a bien une chose que je veux que tu comprennes, c’est qu’il ne te mérite pas. Tu vaux tellement mieux, si tu savais. Je le sais, tu dois certainement te dire que non, jamais tu ne retomberas en amour comme tu es tombée en amour avec lui, que jamais personne ne pourra te rendre autant heureuse qu’il a su le faire, que tu ne trouveras jamais personne d’aussi bien que lui, mais c’est faux, vraiment! Un jour, je te le jure, tu trouveras le gars qui te regarderas dans les yeux te disant à qu’elle point il est fier de toi, fier de tout ce que tu accomplie, fier de la personne que tu es. Il te regardera aussi dans les yeux en te disant à qu’elle point tu es belle et à qu’elle point il est chanceux de t’avoir. N’en doute jamais! Un gars comme lui ne mérite pas tes larmes, au contraire, relève ta tête et dit lui merci. Dit lui merci de t’avoir fait réaliser ce que tu aimes d’une relation comme ce que tu n’aimes pas. Tu es si belle, si fine, si incroyable que présentement c’est lui, c’est lui qui devrait pleurer tous les soirs comme tu le fais, oui, c’est lui, car c’est ce gars-là qui a perdu quelqu’un de bien, quelqu’un qui aurait tout fait pour lui, mais ça il ne l’a pas vu. Laisse le temps aller, vit, profite du  » célibat « , profites-en pour faire ce que tu ne faisais pas auparavant, fais le, plus personne ne t’en empêche. 
Un jour, il regrettera, ça je te le jure, il regrettera d’avoir laissé partir une fille aussi géniale que toi, mais, à ce moment-là, il sera trop tard. Oui, il sera trop tard, car toi, à ce moment-là, tu auras déjà trouvé quelqu’un qui saura prendre soin de toi comme une princesse, quelqu’un qui te prouvera la perle d’or que tu es. Je vais te le répéter, je suis consciente que c’est difficile, mais la vie ne s’arrête pas là. Relève toi, avance, et fonce. Moi, je serai là pour t’écouter, pour t’épauler, pour te consoler ou même pour te faire réaliser à qu’elle point tu te fais du mal pour quelqu’un n’en vaut clairement pas la peine.
Alors s’il te plaît, ne t’arrêtes pas pour lui, continue à vivre et à profiter de la vie, car tu le mérites tellement. Surtout, arrête de courir à contre-courant question de le retrouver, tu t’épuises. Laisse le aller, mais aussi laisse le se planter comme il le faut, seul, sans être là pour lui. Il réalisera la chance qu’il a perdu. 

Laisser aller ce qui te rend malheureuse.

Lâche prise

Ce soir, tu dois probablement encore être entrain de repenser à tout ce que tu as vécu de si beau avec lui, à toutes ces belles promesses qu’il te faisait, à toutes vos fous rires ou encore à toutes ce que vous aviez prévu de faire ensemble plus tard. Je le sais mon amie, pis je te comprend, c’est pas facile, mais ça passe, ça je te le dis pis crois moi s’il te plaît. Si il y a bien une chose que je veux que tu comprennes, c’est qu’il ne te mérite pas. Tu vaux tellement mieux, si tu savais. Je le sais ma belle, tu dois certainement te dire que non, jamais tu ne retomberas en amour comme tu es tombée en amour avec lui, que jamais personne ne pourra te rendre autant heureuse qu’il a su le faire, que tu ne trouveras jamais personne d’aussi bien que lui, mais c’est faux, vraiment! Un jour, je te le jure, tu trouveras le gars qui te regarderas dans les yeux te disant à qu’elle point il est fier de toi, fier de tout ce que tu accomplie, fier de la personne que tu es. Il te regardera aussi dans les yeux en te disant à qu’elle point tu es belle et à qu’elle point il est chanceux de t’avoir. N’en doute jamais! Un gars comme lui ne mérite pas tes larmes, au contraire, relève ta tête et dit lui merci. Dit lui merci de t’avoir fait réaliser ce que tu aimes d’une relation comme ce que tu n’aimes pas. Tu es si belle, si fine, si incroyable que présentement c’est lui, c’est lui qui devrait pleurer tous les soirs comme tu le fais, oui, c’est lui, car c’est ce pauvre idiot qui a perdu quelqu’un de bien, quelqu’un qui aurait tout fait pour lui, mais ça il ne l’a pas vu. Ma belle, laisse le temps aller, vit, profite du  » célibat « , profites-en pour faire ce que tu ne faisais pas auparavant, fais le, plus personne ne t’en empêche. 
Un jour, il regrettera, ça je te le jure, il regrettera d’avoir laissé partir une fille aussi géniale que toi, mais, à ce moment-là, il sera trop tard. Oui, il sera trop tard, car toi, à ce moment-là, tu auras déjà trouvé quelqu’un qui saura prendre soin de toi comme une princesse, quelqu’un qui te prouvera la perle d’or que tu es. Je vais te le répéter ma belle amie, je suis consciente que c’est difficile, mais la vie ne s’arrête pas là. Relève toi, avance, et fonce. Moi, je serai là pour t’écouter, pour t’épauler, pour te consoler ou même pour te faire réaliser à qu’elle point tu te fais du mal pour quelqu’un n’en vaut clairement pas la peine.

Alors s’il te plaît, ne t’arrêtes pas pour lui, continue à vivre et à profiter de la vie, car tu le mérites tellement. Surtout, arrête de courir à contre-courant question de le retrouver, tu t’épuises. Laisse le aller, mais aussi laisse le se planter comme il le faut, seul, sans être là pour lui. Il réalisera la chance qu’il a perdu. 

Lâche prise

T’es où?

T’es où, je te vois plus? Avant, peur importe ce que j’avais, je savais que t’étais là, mais présentement je te cherche. Oui, je te cherche toi, tu étais le seul à pouvoir me donner le sourire, essuyer mes larmes, me prendre dans tes bras pour arreter mes gros sanglots, mais je te trouve pu, je te vois pu.. tu m’manques. Enfaite, le  » nous  » me manque.. J’mennuie des étoiles dans tes yeux en me regardant, de tes petites attentions envers moi parce que tu t’en faisais pour moi. Je comprend pas ce qui se passe, on s’est tellement éloignée que j’en ai l’coeur cassé en milles morceaux. J’dis pas que t’es parti pis que tu reviendras plus, j’dis juste qu’à cause de ça j’ai un gros manque en d’dans… J’en doute pas que ca doit être ruff vivre avec moi parce que on s’entend que je n’ai pas la plus joyeuse des vies, mais justement j’ai besoin de toi. Pars pas, pars surtout pas, j’ai besoin de toi plus que n’importe qui. J’le sais que émotionnellement j’pas toute la pis probablement que j’te donne pas toute l’amour que tu as de besoin, mais j’essaie, crois moi. J’essaie d’être forte parce que la dernière chose que j’veux c’est de te perdre, mais j’suis faible et j’ai besoin de ton support.. 

Please, come back. 

T’es où?

MOI qui pensais pouvoir t’appeller  » meilleure amie « .

J’en reviens pas.. MOI qui te croyais là, prête à me relever lors de mes chutes, a me donner ton épaules lors de mes peines, à destester les personnes que je n’aime pas et surtout quand tu les connais à peine et qu’elle a dit des choses inacceptables sur ta  » meilleure amie « . J’aurais vraiment cru que ce serait avec toi que j’aurais les milles-et-une conneries et aventures, mais comment je pourrais si tu parles aux gens que je déteste et en plus quand tu m’avais dit que tu ne leurs parlaient pas? Que veux-tu? 

J’ai beaucoup de peine, oui, parce que pour MOI c’est pas ça une meilleure amie… Je suis détruite par la vie et tu es sans doute la fille qui me connaît quasiment par cœur, j’avais besoin d’un soutien, car ça va pas. J’ai besoin d’une amie qui sera la pour moi peut importe, qui me cachera rien et surtout ne me mentira pas, mais au moment où ça va moins bien, chaque fois tu me fais des coups bas… On en a parler, pourquoi tu fais ca? Tu n’es pas supposé vouloir mon bonheur? Eh bien, ce n’est pas comme ça que je vais l’être, je suis détruite, mais beaucoup… 

Je vais être franche, tu m’as décue.. Tu continues de leurs parler sans meme te rendre compte du mal que ça me fait. La première fois, je me suis dit que tu t’es trompée et que c’était une erreur de ta part, mais non j’ai vu faux parce que tu l’as refait… 

Tu ne t’imagines même pas le mal que j’ai eu a oublier ce que tu m’as fait? C’est peut-être mieux comme ça, je croyais que tu revenais en force, en force pour être toute la avec MOI après tout ce que on a subi, parce qu’on va se le dire, on en a vu de toute les couleurs et on en est justement passer au travers, alors pourquoi tu continues à me blesser autant si je suis une des rare personne qui aurait osé te pardonner après tout. J’en ai pas de facile faut dire. TOI qui m’a promis de toujours être là. Où es-tu présentement, j’ai besoin de TOI? Tu es problabmeent entrain de leur écrire, ou t’occuper d’eux au lieu de t’occuper de MOI, qui te prenais comme une sœur que je n’ai jamais eu la chance d’avoir, comme un modèle parce que tu l’as pas eu facile TOI non plus… si tu savais le mal que j’ai présentement, je sais même pas comment je fais pour être encore debout, je voudrais juste tout quittée, je te cherche et t’es pas la. J’ai besoin de TOI, mais tu es trop préoccupé avec eux. J’ai le sentiment d’avoir rentre dans un mur de brique, je suis sans mot, mais tellement blessée.. 

Tu es la personne qui compte le plus pour moi, pourquoi tu me fais ça? Je t’aime du plus profond de mon cœur et jamais pour rien au monde je voudrais te voir partir, car je ne sais pas ce que je ferais sans toi.. J’ai besoin de mon bras droit, ma moitié, revient, ouvre tes yeux, tu me blesses. 

I’m so done with everything, like, I thought our friendship was real. However, I didn’t break your heart like you fucking did it to me, but whatever I wish you only the best. You could treat me like shit but I would still always crawl back to you and love you, because in my head you’re my bestfriend. 

MOI qui pensais pouvoir t’appeller  » meilleure amie « .